Imprimer

Note: Voici un article et les 6 autres suivants à propos des choses que nous ne désirons pas, car elles nous font souffrir. 

Notre condition actuelle est morbide. Les matérialistes ignorent ce qu'est la maladie et ce qu'est la santé. Bien qu'ignorants, ils se font passer pour de grands savants, de grands philosophes. Ils ne s'enquièrent pas: "Pourquoi m'impose-t-on la mort, moi qui ne veux pas mourir? " Ils n'ont d'ailleurs aucune solution à ce problème. Pourtant, ils se disent de grands savants. Quelle sorte de savants sont-ils?

Le progrès scientifique devrait apporter un savoir qui réduise la souffrance au minimum. Sinon, à quoi rime toute cette science? Lorsqu'ils promettent de nous aider dans le futur, nous pouvons demander aux savants: "Que faites-vous pour nous à l'heure actuelle?" Le vrai homme de science ne dira pas: "Continuez de souffrir ainsi et dans le futur, nous découvrirons  bien quelque substance chimique qui vous aide. "Non. Atyantika-duhkha-nivrtti. Le motatyantika signifie "ultimes" et duhkha,"souffrances".

Le but de la vie humaine doit être de mettre fin aux souffrances ultimes, mais les gens ignorent même de quoi il s'agit. la Bhagavad-Gîtâ nous les révèle: janma-mrtyu-jarâ-vyâdhi naissance, maladie, vieillesse et mort. Qu'avons-nous fait pour neutraliser ces souffrances? Elles n'ont aucun remède en ce monde matériel. L'ultime façon de se défaire de toute souffrance est dévoilée dans la Bhagavad-Gita (VIII:15), où le Seigneur dit: "Quand ils M'ont atteint, les yogis imbus de dévotion, ces nobles âmes, s'étant par là élevés à la plus haute perfection, jamais plus ne reviennent en ce monde transitoire, où règne la souffrance. " Pour retourner dans ce monde où la naissance, la maladie, la vieillesse et la mort n'existent pas, il suffit de réciter le maha-mantra: Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare.

Tiré du livre: Kunti, Reine du Mahabharata