Le vrai sens de la religion.

Réflexions du père Moorhouse.

Le père Moorhouse est un prêtre de l'Eglise d'Angleterre. Il est né en 1912 à Manchester et fait ordonné en 1948. Ayant servi dans plusieurs paroisses de Grande-Bretagne, il est présentement membre du Collège des Chapelains de la Cathédrale de Norwich.

Dès ma première visite au temple Hare Krishna, je fus immédiatement sensible à la beauté et au charme de l'endroit.

Quand au culte, j'ai noté une atmosphère de bonheur, de joie, se reflétant sur le visage de tous les dévots. Et bien sûr, la danse que l'on ne retrouve pas dans l'Eglise chrétienne. Ce qui m'impressionna aussi beaucoup, c'est la façon dont les enfants participent, tout en s'amusant, aux cérémonies quotidiennes. Ce qui m'amena à penser: "Voilà le vrai sens de la religion". Ayant par la suite demeuré avec les dévots, j'ai pu apprécier la discipline sur laquelle se base leur mode de vie. Ce n'est pas une vie facile, selon différents points de vue -le lever très matinal, aucune viande, ou drogue, ou vie sexuelle en dehors du mariage. Toutefois, j'ai toujours été convaincu que la vie religieuse se doit d'être régularisée. C'est peut-être pourquoi tant d'églises chrétiennes ont échoué, elles n'exigeaient aucune discipline.

J'ai lu Plusieurs livres de Srila Prabhupada et ils furent pour moi d'une aide sans prix. J'ai inclus aussi le chant du maha-mantra Hare Krishna dans mes heures de prière et de méditation. Certains chrétiens utilisent une méthode de prière similaire. Le rosaire, par exemple, caractérise le catholicisme romain et plusieurs membres de l'Eglise d'Angleterre l'utilisent aussi. Plusieurs chrétiens orthodoxes russes chantent les noms de Jésus des centaines ou des milliers de fois par jour. Pour bien des gens, méditer sur les noms de Dieu apporte de grands bénéfices. Dans les Psaumes, il est dit qu'il faut invoquer les Noms de Dieu et les chanter.

Srila Prabhupada nous a un jour écrit en Angleterre que le nom sanskrit de Krishna et le nom grec Christos ont une racine commune. J'étais en Grèce à l'occasion de Pâques, durant la Deuxième guerre mondiale et c'était une sensation merveilleuse d'entendre tous les gens chanter christos anesthe -le Christ est ressuscité, le Christ est ressuscité. Je ressens la même émotion quand j'entends les dévots chanter Hare Krishna.

La Bible, comme la Bhagavad-gita, fait une distinction entre l'âme et le corps matériel. Jésus dit que Dieu est Esprit et que nous devons L'adorer en Esprit et en Vérité. Mais il est aussi dit -que Dieu modela le corps du premier homme avec la glaise du sol et qu'il insuffla dans ses narines la vie. C'est alors que l'âme anima le corps. Vous et moi sommes des âmes vivant dans de tels corps et c'est aussi ce qu'enseigne le Mouvement pour la Conscience de Krishna. Il existe des chrétiens qui croient que le corps, après avoir été enterré se relèvera, d'une manière ou d'une autre, au jour du jugement dernier et s'en ira au Paradis. Ils semblent oublier que le corps n'est après tout que le vêtement de l'âme. C'est une grande tragédie et c'est pourquoi les cimetières et les résidences funéraires sont des endroits misérables. En s'y rendant on dit: "Allons voir Jean" en parlant d'un défunt. Il est vrai qu'après la mort nous serons doté d'un autre corps -un corps spirituel. C'est dans ce type de corps que Jésus apparut à Marie Madeleine, le matin de Pâques, ainsi qu'à ses disciples lorsqu'il vint à eux. La Bible précise que les portes étaient fermées à clé et pourtant Jésus apparut au milieu d'eux. C'est un corps spirituel que nous aurons donc. L'enseignement des Védas est très ferme sur ce point. Dès le départ nous apprenons "nous ne sommes pas ce corps matériel". Je crois que les chrétiens ont souvent une conception trop matérialiste du soi.

En ce qui concerne le végétarisme, Adam et Eve, avant de pécher, vivaient simplement de ce que Dieu leur prodiguait. Ils ne tuaient pas d'animaux pour se nourrir. Nous devrions tous essayer de retourner à ce mode de vie et manger des céréales et des légumes et boire du lait. Si nous optons pour l'alimentation des dévots de Krishna non seulement nous en retirerons un bien-être physique mais notre potentiel mental pour comprendre les sujets spirituels sera renforcé.

J'ai toujours considéré Jésus comme un guru (Maître spirituel). Il a dit qu'il était le chemin, la vérité et la vie et que nul ne va au Père sans passer par lui. Tel un guru, il parlait à ses disciples. Et c'est de cette même façon qu'un dévot conscient de Krishna reçoit les instructions de son guru.

De nos jours, les chrétiens de différentes traditions essaient de se rassembler et de trouver une unité. Mais plus important encore, c'est que plusieurs d'entre eux recherchent au-delà de leurs rites immédiats une unité transcendant toutes les religions.

Il nous faut aller au-delà des rituels, des formes et des terminologies. Les Védas enseignent l'essence de toutes les religions: nous devrions tous vivre dans l'amour et le service offert à Dieu. Et je suis certain que tous les vrais chrétiens sont prêts à accepter ce principe de vie.


Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare
Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare