Imprimer

Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 16 août 1974 à Vrindavan. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.3.35)

Donc, notre mouvement pour la conscience Kṛṣṇa ne dit pas que vous arrêtez quoi que ce soit. Non. Quoi que vous aimez, vous pouvez le faire, mais bhagavat-paritoṣaṇam. Par votre travail, essayez de satisfaire Kṛṣṇa. Telle est notre proposition. Nous ne disons pas le négatif, arrêtez. Non. Et cela est confirmé dans les śāstras, ataḥ pumbhir dvija-śreṣṭhāḥ ... Généralement, selon le principe védique, il y a quatre divisions du karma. Pas quatre; huit divisions. Selon varṇa et āśrama. Ataḥ pumbhir dvija-śreṣṭhā varṇāśrama-vibhāgaśaḥ. La division dans la société doit être là; sinon la société ne peut pas continuer de bonne façon. Si tout le monde est brāhmaṇa, pas intéressé par quoi que ce soit de matériel ou simplement ... Parce que c'est, après tout, le monde matériel, si tout le monde devient brāhmaṇa, maintenant ça n'ira pas bien. Il doit y avoir d'autres divisions. Kṣatriyas signifie l'homme d'État, protecteur, homme politique, diplomate, kṣatriyas. Et il doit y avoir aussi des vaiśyas, une classe productive d'hommes. Ils doivent produire. Le développement économique, cela est également nécessaire. Sinon, comment va se passer la société humaine? Pas seulement la classe intelligente des hommes - la classe protectrice des hommes, la classe productive des hommes et la classe ouvrière des hommes. Supposons que vous construisez ce temple. Si nous, les fidèles, restons Hare Kṛṣṇa, alors qui construira ce temple? Tout est requis. Nous ne disons pas «Arrêtez ceci» ou «Arrêtez cela». Non.


Donc cette division, division différente, est scientifiquement faite dans la conception védique de la vie, varṇāśrama. Quatre varṇas et quatre āśramas. Āśrama pour l'avancement spirituel et varṇas pour l'avancement matériel. Nous voulons donc les deux parce que notre vie est une combinaison d'esprit et de matière. Ce n'est donc pas ça ... Faire le meilleur usage d'une mauvaise affaire. Supposons que vous ayez une voiture. Ce n'est pas une très bonne voiture. Ce n'est pas une voiture américaine, mais l'Ambassador. (rires) Trois fois se brise. Mais vous devez l'utiliser. Mauvaise affaire. De même, d'une manière ou d'une autre, nous avons ce corps matériel, nous ne pouvons pas le négliger. Nous ne disons pas que "négligez-le. Ne vous souciez pas du corps." Non pourquoi le négliger?

Note par Aprakrita dasa: "Il ne faut pas négliger notre corps. Il est un instrument qui nous ramènera à Krishna. Il faut en prendre soin afin de développer notre vraie conscience. Celle du retour à Krishna, Dieu la Personne Suprême."