Imprimer

SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 15 VERSET 13

dharma-badho vidharmah syat
para-dharmo nya-coditah
upadharmas tu pakhando
dambho va sabda-bhic chalah


TRADUCTION

On appelle vidharma les enseignements religieux qui empêchent de suivre sa propre religion, et para-dharma ceux qui sont présentés par d'autres. On dénomme upadharma une nouvelle religion créée par une personne orgueilleuse qui s'oppose aux principes des Vedas, et chala-dharma une interprétation fabriquée en jouant sur les mots.

TENEUR ET PORTEE

Créer un nouveau type de dharma est devenu à la mode en cet âge. De prétendus svamis et yogis soutiennent que l'on peut suivre n'importe quel système religieux de son choix, car tous, en dernière analyse, ont la même valeur. Dans le Srimad-Bhagavatam, néanmoins, de telles conceptions, fort prisées de nos jours, sont dénommées vidharma, car elles vont à l'encontre des principes religieux propres à un individu. Dieu, la Personne Suprême, définit Lui-même le véritable système religieux: sarva-dharman parityajya mam ekam saranam vraja -il faut s'abandonner aux pieds pareils-au-lotus du Seigneur. Dans le sixième Chant du Srimad-Bhagavatam, à propos de la délivrance d'Ajamila, Yamaraja dit: dharmam tu saksad bhagavat-pranitam -la vraie religion est celle que Dieu, la Personne Suprême, donne, tout comme la vraie loi est celle que donne le gouvernement. Personne ne peut fabriquer de "loi maison", de même que nul ne peut créer de toutes pièces une "religion maison". Il est dit ailleurs: sa vai pumsam paro dharmo yato bhaktir adhoksaje -la voie religieuse véritable est celle qui permet de devenir un dévot de Dieu, la Personne Suprême. C'est pourquoi tout ce qui s'oppose à cette méthode d'élévation spirituelle vers une prise de conscience de Krsna est qualifié de vidharma, de para-dharma, d'upadharma ou de chala-dharma. Le fait de mal interpréter la Bhagavad-gita relève du chala-dharma. Lorsque Krsna dit quelque chose de manière directe et qu'un individu sans scrupules interprète Ses paroles en leur donnant un sens différent, il ne fait que présenter une "religion" trompeuse (chala-dharma) ou jouer sur les mots (sabda-bhit). On doit faire très attention à éviter ces différentes voies trompeuses en matière de religion.