Imprimer

Malgré toutes les tentatives pour nous rendre la vie confortable, il n'est toujours pas agréable de vivre ici? Nous sommes continuellement tourmentés par la faim, la soif, le chaud, le froid, les guerres,les famines, les ouragans, les bêtes féroces,les épidémies, nos ennemis, les anxiétés ect...

Il existe en ce monde trois formes de souffrances; celle causée par notre corps et notre mental, celle causée par les puissances naturelles et finalement celle causée par les autres entités vivantes. En ce monde, nous sommes continuellement harcelés par ces misères et ce, sans interruption. La gratification des sens ne procure qu'un soulagement temporaire à cette souffrance continuelle, un peu comme l'exemple d'un homme à qui on laisse prendre une bouffée d'air pour ensuite lui replonger la tête sous l'eau. Lorsqu'il respire il se sent heureux.Est-ce là, le vrai bonheur?

Chacun aspire à un bonheur réel et durable.Mais du fait que le plaisir matériel est par nature éphémère et limité, on le compare à une goutte d'eau dans le désert. Les sensations et relations de ce monde, impuissantes à combler les désirs spirituels de l'âme, ne peuvent nous offrir aucun soulagement permanent. Après des milliers d'essaies à jouir de ce monde nous pouvons en conclure que nous ne possédons pas le vrai bonheur.Alors pourquoi insister à rechercher au même endroit un bonheur permanent? De grands sages sont venus nous dire que le bonheur n'est pas de ce monde. Pourquoi ne pas écouter ce qu'ils ont à dire? C'est ce que se propose le mouvement pour la Conscience de Krishna. Arrêtez de subir ces misères et connaissez enfin un bonheur qui dure pour toujours et retournez dans votre vraie demeure, là où la naissance, la maladie, la vieillesse et la mort n'existent pas.

Nous avons tous à faire face un jour à la naissance, la maladie, la vieillesse et la mort et ce tant que nous serons dans ce monde de matière. Le bon-heur en ce monde est l'arrêt momentané de ces souffrances. Une personne submergée d'eau par la force se pensera heureuse lorsque nous la retirerons de l'eau pour la laisser respirer pour quelques secondes. Elle pensera quel bonheur, je peux enfin respirer.

Nous ne pouvons pas parler de bonheur si celui-ci est temporaire. Il doit être constant. Le mouvement pour la conscience de Krishna se propose de donner à tous ce bon-heur tant recherché et éternel.

Il est dit dans la Bhagavad-gita: Chap: 10 Verset IX. “Mes purs dévots toujours absorbent en meilleurs pensées, et leur vie me l'abandonnent.Ils s'éclairent les uns les autres sur Ma Personne, s'entretiennent de Moi sans fin, et par là trouvent une satisfaction et une joie immenses.” Dès le début du service de dévotion, le dévot goûte le bonheur spirituel que procure ce service en lui-même, et atteint finalement l'amour de Dieu.

Situé à un niveau purement spirituel. il savoure la perfection suprême que dévoile le Seigneur dans Sa demeure. Aussi, de même qu'au niveau matériel un jeune homme et une jeune fille connaissent une grande joie à être ensemble, de même au niveau spirituel, les êtres réalisés, conscients de Krsna, ressentent une joie constante à écouter la lecture des Ecrits spirituels.

Dieu possède une variété infinie de noms.Certains, tel Adonaï, Yahvé, Buddha, Allah, nous sont familiers; d'autres, tel Krishna et Rama peuvent l'être moins. Cependant, quelque soit le Nom de Dieu que nous acceptions toutes les Ecritures prescrivent qu'il soit chanté, car il a le pouvoir d'apporter alors la pureté et la joie intérieures. En cet âge de discorde et d'hypocrisie le seul moyen de retourner à Dieu est le chant ou la glorification des Noms de Dieu. Mahomet a recommandé: "Glorifie le Nom de ton Seigneur, le Très-Haut." (Coran 87.2). Et Saint Paul: "Quiconque invoquera le Nom du Seigneur sera sauvé." (Romains 10:13) Et Buddha: "Tous ceux qui invoqueront Mon Nom avec sincérité Me rejoindront après la mort, et Je les mènerai au Paradis."( Voeux du Buddha Amida 18) Et le roi David: "Louez, serviteurs de Yahvé, louez le Nom de Yahvé! Béni soit le Nom de Yahvé. dès maintenant et à jamais! Du soleil levant au soleil couchant, loué soit le Nom de Yahvé."(Psaumes 113:3)

De même, les Ecrits les plus vieux du monde, les Vedas de l'Inde, déclarent avec insistance: "Chante les Saints Noms, chante les Saints Noms, chante les Saints Noms du Seigneur, car en cet âge de querelle pas d'autre moyen, pas d'autre moyen, pas d'autre moyen d'atteindre la réalisation spirituelle." (Brhan-naradiya Purana, 38.126) Le mantra Hare Krishna, composé de trois Noms, Hare, Krishna et Rama, lesquels désignent la puissance de félicité du Seigneur (Hare) et le Seigneur Lui-même,en tant que l'infiniment Fascinant (Krishna) ainsi que la Source Intarissable de toute joie (Rama), lorsque, seul ou en groupe, on le chante ou le récite, a pour effet invariable— ce que corroborent depuis des millénaires les sages de l'Inde — de rétablir un état joyeux de conscience spirituelle et de nous ramener en notre demeure originelle là où toutes calamités de ce monde n'existent pas.