La Nouvelle du Jour

Une petite planète.

 
Dans le monde spirituel, il existe un nombre illimité de planètes Vaikunthas. Pour nous donner une idée de leur nombre infini, les Écrits védiques les montrent couvrant une superficie trois fois plus grande que celle de l'Univers matériel dans la totalité de ses planètes. Et nous voyons cependant le matérialiste fort occupé par l'organisation politique de sa petite planète, poussière dans l'immensité de la Création de Dieu! Notre monde, avec ses planètes innombrables, est comme une minuscule graine de moutarde dans le sac bien rempli du semeur. Hélas, le matérialiste se perd en mille projets pour vivre dans le confort ici-bas il gâche sa vie humaine pour un bien-être illusoire, que jamais même il ne pourra connaître pleinement. Au lieu de perdre son temps à des spéculations financières, il pourrait rechercher une vie de simplicité et de hautes pensées spirituelles, et ainsi échapper aux tourments perpétuels que lui impose la matière.
 

Le mieux, donc, est de se préparer au retour dans le monde spirituel après l'abandon du corps. Certains, malgré tout, désirent encore jouir de biens matériels; ils peuvent dans ce but gagner d'autres planètes matérielles, plus plaisantes et plus hospitalières, en pratiquant une méthode de yoga particulière, comme l'astanga-yoga. Mais penser que l'on puisse vivre sur une planète différente en voyageant au moyen d'engins spaciaux, c'est bien là un rêve d'enfant!

 

Puisé du livre: Animatière et Eternité.

 

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare