Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 12 janvier 1968 à Los Angeles. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.5.4)

Depuis très longtemps que nous sommes en anxiété. Il  n'est pas question de bonheur. Et d'autres choses ... Tout comme les trois misères. Il y a trois sortes de misères: les misères concernant le corps et le mental et celles causées par d'autres personnes avec lesquelles nous avons des liens et aussi celles concernant les perturbations de la nature. Il y a donc tellement de misères, trois misères. Adhyātmika adhibhautika adhidaivika. Et en plus de cela, il y a la naissance, la mort, la vieillesse et la maladie. Donc là-dedans ...

Tant que nous avons ce corps, il n'est pas question de bonheur. Si quelqu'un pense que «je suis heureux», il se trompe. Le vrai bonheur doit être découvert. La Bhagavad-gītā dit que sukham ātyantikaṁ yat [Bg. 6.21]. Si vous voulez un bonheur suprême, alors vous devez chercher au-delà du bonheur sensoriel. Nous sommes piégés ici dans ce monde matériel avec le bonheur des sens. Si nos sens sont satisfaits, nous pensons que nous sommes heureux. Mais la Bhagavad-gītā dit que le vrai bonheur doit être recherché au-delà des sens.

Note par Aprakrita Dasa: "Comment se penser heureux lorsque nous savons qu'un jour nous allons mourir? Cela est un grave problème."

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare