Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 30 vril 1973 à Melbourne. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.8.38)
C'est donc le cas non seulement des Pāṇḍavas mais de chacun de nous. Quand quelqu'un meurt, grand homme, grand scientifique, grand politicien, grand philosophe, quand il est mort, le grand nom, "Voici M. Nixon, voici M., Sir Isaac Newton, ou ...", c'est le nom. Nāma-rūpābhyām. Nāma signifie nom et rūpa signifie forme. Donc, tant que nous vivons, notre nom, notre renommée, notre forme, nos activités, sont glorieux, très bons. Et dès que la vie est partie, personne ne s'en soucie. C'est un morceau de matière. C'est tout. Maintenant, au ... Quand on est vivant, un grand homme, personne ne peut passer devant lui ou le toucher - il y a tellement de gardes. Mais le même homme, quand il est mort, s'il est couché sur le sol, si quelqu'un lui donne des coups de pied au visage, personne ne s'en soucie, c'est fini.

Note par Aprakrita dasa: "On donne de l'importance aux grandes personnalités, mais peu de temps après leur décès, personne ne s'en soucie. On les oublie. Aussi ces grandes personnalités que seront-ils après leur départ? Ils seront peut être un animal. Il ne faut pas se penser important car nous ne possédons rien. La mort le prouve bien, car à ce moment, nous perdons tout. Nous n'amenons rien avec nous, absolument rien. Nous perdons tout. En fait, tout a été prêté et Krishna reprend tout."

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare