SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 1 VERSET 28-29

kitah pesaskrta ruddhah
kudyayam tam anusmaran
samrambha-bhaya-yogena
vindate tat-svarupatam

evam krsne bhagavati
maya-manuja isvare
vairena puta-papmanas
tam apur anucintaya

TRADUCTION

Un ver maintenu prisonnier dans la cavité d'un mur par une abeille songe constamment à celle-ci dans un sentiment de crainte et d'hostilité, tant et si bien qu'il devient par la suite lui-même une abeille. Dans le même ordre d'idée, si les âmes conditionnées méditent d'une manière ou d'une autre sur Krsna, qui est sac-cid-ananda-vigraha, elles s'affranchiront de toutes leurs fautes. Qu'elles songent à Lui en tant que leur Seigneur adoré ou en tant que leur ennemi, en méditant constamment sur Sa Personne, elles retrouveront leur corps spirituel.

TENEUR ET PORTEE

Le Seigneur déclare dans la Bhagavad-gita (4.10):

vita-raga-bhaya-krodha
man-maya mam upasritah
bahavo jnana-tapasa
puta mad-bhavam agatah

"Libres de toute attache, affranchis de la peur et de la colère, complètement absorbés en Moi et cherchant refuge en Moi, nombreux ceux qui devinrent purifiés en apprenant à Me connaître, et tous parvinrent ainsi à un pur amour pour Moi." Il y a deux façons de toujours penser à Krsna: l'une en tant que Son dévot, l'autre en tant que Son ennemi. Le bhakta, bien entendu, grâce à son savoir et à son tapasya, s'affranchit de toute crainte et de toute colère, et devient en fin de compte un pur dévot du Seigneur. De même, un ennemi de Krsna, pourtant animé de sentiments hostiles à Son égard, se purifie lui aussi en pensant constamment au Seigneur. Cela est confirmé dans un autre passage de la Bhagavad-gita (9.30) où Krsna déclare:

api cet suduracaro
bhajate mam ananya-bhak
sadhur eva sa mantavyah
samyag vyavasito hi sah

"Commettrait-il les pires actes, il faut considérer celui qui est engagé dans le service de dévotion comme un saint homme, car il est sur la voie parfaite." Il ne fait aucun doute que le bhakta adore le Seigneur avec une attention soutenue; dans le même ordre d'idée, si un ennemi du Seigneur (suduracarah) songe constamment à Krsna, il devient, lui aussi, un bhakta purifié. Ce verset nous donne l'exemple du ver qui devient une abeille à force de penser à celle qui l'oblige à demeurer dans un trou. A force de songer à l'abeille dans un sentiment de peur intense, le ver se prépare à devenir une abeille. Il s'agit là d'un exemple concret. Sri Krsna apparaît dans cet univers matériel à deux fins: paritranaya sadhunam vinasaya ca duskrtam -protéger Ses dévots et anéantir les asuras. Assurément, les sadhus et les bhaktas méditent sans cesse sur le Seigneur, mais les duskrtis, ou les asuras comme Kamsa et Sisupala, méditent aussi constamment sur Krsna, songeant à Le faire périr. Or, en pensant à Krsna, asuras et bhaktas obtiennent d'être libérés de l'emprise de la maya matérielle.

Ce verset utilise les mots maya-manuje. Lorsque Krsna, le Seigneur Souverain, descend en ce monde grâce à Sa puissance spirituelle originelle (sambhavamy atma-mayaya), Il n'est pas contraint de revêtir une forme créée par la nature matérielle. C'est pourquoi on Le qualifie d'isvara, "le maître de maya". Il ne subit pas l'emprise de maya. Or, lorsqu'un asura pense continuellement à Krsna sous l'effet de la haine, il est certainement affranchi des suites des actes coupables qu'il a commis au cours de sa vie. Méditer sur Krsna, peu importe de quelle manière, sur Son Nom, Sa Forme, Ses Attributs, Ses Objets personnels et tout ce qui se rapporte à Sa Personne, est avantageux pour tous.

Srnvatam sva-kathah krsnah punya-sravana-kirtanah. Celui qui pense à Krsna, qui entend le Saint Nom ou le récit des Divertissements de Krsna, sera purifié et deviendra par la suite un bhakta. C'est pourquoi notre Mouvement pour la Conscience de Krsna s'efforce de permettre à tous d'entendre d'une façon ou d'une autre le Saint Nom de Krsna et de manger du krsna-prasada. Ainsi, chacun pourra devenir progressivement un bhakta et réussir sa vie.


Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare