SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 3 VERSET 13

tavasanam dvija-gavam
paramesthyam jagat-pate
bhavaya sreyase bhutyai
ksemaya vijayaya ca

TRADUCTION

"O Brahma, ta position au sein de cet univers est assurément des plus bénéfiques pour tous, particulièrement pour les vaches et les brahmanas. Si l'on glorifie de plus en plus la culture brahmanique et la protection des vaches, toute forme de bonheur, de prospérité et de bienfaits matériels augmenteront automatiquement. Mais si par malheur Hiryanakasipu vient à occuper ton trône, tout sera perdu."

TENEUR ET PORTEE

Dans ce verset, les mots dvija-gavam paramesthyam soulignent la position très élevée des brahmanas, de la culture brahmanique et des vaches. Dans la culture védique, le bien-être des vaches et celui des brahmanas est essentiel. Si des mesures appropriées ne sont pas prises pour développer la culture brahmanique et protéger les vaches toutes les entreprises gouvernementales sont vouées à l'enfer. Craignant qu'Hiryanakasipu ne vienne à occuper le poste de Brahma, tous les devas étaient profondément troublés. Hiryanakasipu était un asura bien connu, et les devas savaient que si des asuras et des raksasas venaient à occuper le poste suprême, la culture brahmanique et la protection des vaches disparaîtraient. La Bhagavad-gita (5.29) explique que tout ce qui existe appartient originellement à Krsna: bhoktaram yajna-tapasam sarva-loka-maheshvaram. Le Seigneur sait donc très bien comment améliorer les conditions matérielles dans lesquelles vivent les êtres en ce monde. Chaque univers compte un Brahma qui y représente Krsna, ainsi que le confirme le Srimad-Bhagavatam (tene brahama hrda ya adi-kavaye). Dans chaque brahmanda, le principal créateur est Brahma, et c'est lui qui transmet le savoir védique à ses fils et à ses disciples. Sur chaque planète, le monarque ou le maître souverain doit représenter Brahma. Par suite, si un raksasa ou un asura venait à occuper le poste de Brahma, toute l'organisation de l'univers, particulièrement en ce qui a trait à la protection de la culture brahmanique et à celle des vaches, serait anéantie. Tous les devas redoutaient cette menace, et c'est pourquoi ils allèrent prier Brahma de prendre sur-le-champ les mesures nécessaires pour déjouer le plan d'Hiryanakasipu.

Au début de la création, Brahma fut attaqué par deux asuras, Madhu et Kaitabha, mais Krsna Se porta à son secours. C'est pourquoi on désigne aussi Krsna par les mots madhu-kaitabha-hantr. Et voilà qu'à nouveau un asura, Hiryanakasipu, cherchait à prendre la place de Brahma. L'univers matériel est tel que même la haute situation de Brahma est parfois mise en péril, que dire des êtres ordinaires! Néanmoins, jusqu'à l'époque d'Hiryanakasipu, personne n'avait essayé de prendre la place de Brahma. Cet asura, cependant, était si puissant qu'il nourrissait cette ambition.

Le mot bhutyai signifie ''pour augmenter la prospérité'', et sreyase indique le retour final à Dieu, dans notre demeure originelle. Sur la voie du progrès spirituel, notre condition matérielle s'améliore au fur et à mesure que se précise la voie de la libération et que l'on s'affranchit de l'asservissement à la matière. Celui qui jouit d'une position prospère pour avoir progressé spirituellement ne voit jamais cette prospérité diminuer. Aussi une telle bénédiction spirituelle est-elle appelée bhuti ou vibhuti. Krsna le confirme dans la Bhagavad-gita (10.41) en disant: yad yad vibhutimat sattvam... mama tejo-msa-sambhavam -si un bhakta, en développant sa conscience spirituelle, obtient également la prospérité matérielle, ce don doit être considéré comme une bénédiction spéciale du Seigneur. Une telle opulence ne doit jamais être considérée comme matérielle. A l'heure actuelle, particulièrement sur la planète Terre, l'influence de Brahma a considérablement diminué, et les représentants d'Hiranyakasipu -raksasas et asuras- ont pris le dessus. C'est ainsi que la culture brahmanique et les vaches, indispensables à toute forme de prospérité, ne sont plus protégées. Cette ère est très périlleuse, car la société est dirigée par des asuras et des raksasas.

-----------------------------------------------------------

Chants avec Srila Prabhupada pendant 7.20 heures.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare