SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 6 VERSET 6

pumso varsa-satam hy ayus
tad-ardham cajitatmanah
nisphalam yad asau ratryam
sete ndham prapitas tamah

TRADUCTION

Chaque être humain vit cent ans tout au plus, mais pour celui qui ne parvient pas à être maître de ses sens, la moitié de ces années est complètement perdue, car il dort des nuits de douze heures, complètement enveloppé par l'ignorance. Ainsi une telle personne ne vit en réalité que cinquante ans.

TENEUR ET PORTEE

Brahma, l'être humain et la fourmi vivent chacun cent ans, mais ces cent années n'ont pas la même durée pour l'un et l'autre. Ce monde est un monde relatif, et la perception du temps y est également relative. Aussi, les cent ans de Brahma n'ont-ils pas la même valeur que les cent ans de l'homme. La Bhagavad-gita (8.17) nous enseigne qu'une journée ou douze heures de Brahma vaut mille fois quatre millions trois cent vingt mille (4 320 000) ans: sahasra-yuga-paryantam ahar yad brahmano viduh. Les mêmes cent ans (varsa-satam) peuvent donc avoir une valeur différente selon le temps, les personnes et les circonstances. En ce qui concerne les êtres humains, les chiffres donnés ici s'appliquent aux gens en général. Bien que nous ayons la possibilité de vivre tout au plus jusqu'à cent ans, nous perdons cinquante ans dans le sommeil. Manger, dormir, avoir des rapports sexuels et se défendre sont les quatre besoins du corps, mais celui qui désire développer sa conscience spirituelle et tirer pleinement parti de toute la durée de son existence doit réduire ces activités. Voilà qui lui permettra d'utiliser pleinement la totalité de sa vie.

Note par Aprakrita dasa: Bien que la vie de Brahma paraît très longue, elle ne paraît pas plus longue que la nôtre. En ce qui nous concerne, si nous utilisons notre temps à servir Krishna nous retournerons dans le monde spirituel après cette vie.


Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare