SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 7 VERSET 29

tatropaya-sahasranam
ayam bhagavatoditah
yad isvare bhagavati
yatha yair anjasa ratih

TRADUCTION

Parmi les différentes méthodes recommandées pour échapper à l'existence matérielle, il faut considérer comme parfaite et suprême celle que le Seigneur Souverain explique et recommande Lui-même. Cette méthode consiste à se livrer à des occupations nous permettant de développer en nous l'amour pour Dieu, la Personne Suprême.

TENEUR ET PORTEE

De toutes les pratiques de yoga ou "jonction" qui nous permettent de nous élever au-dessus de l'asservissement à la souillure matérielle, il faut reconnaître celle qui est préconisée par le Seigneur Suprême comme la meilleure. Le Seigneur définit clairement cette méthode dans la Bhagavad-gita (18.66) lorsqu'Il dit: sarva-dharman parityajya mam ekam saranam vraja -"Laisse là toute autre forme de religion et abandonne-toi simplement à Moi." Cette méthode est la meilleure car Dieu Lui-même promet: aham tvam sarva-papebhyo moksayisyami ma sucah -"Je t'affranchirai des suites de toute tes fautes. N'aie nulle crainte." Il n'y a nullement lieu de s'inquiéter puisque le Seigneur en personne affirme qu'Il veillera sur Son dévot et l'affranchira de toutes les conséquences de ses fautes. L'asservissement à la matière résulte des actes coupables. En conséquence, puisque le Seigneur promet de supprimer les suites de nos actes matériels, nous n'avons aucun souci à nous faire. Cette méthode, qui consiste à prendre conscience de notre nature d'âme spirituelle et à pratiquer ensuite le service de dévotion est donc la meilleure. Tout le programme védique repose sur ce principe, et nous pouvons le comprendre en suivant la recommandation des Vedas.

yasya deve para bhaktir
yatha deve tatha gurau
tasyaite kathita hy arthah
prakasante mahatmanah

''Le sens et la portée du savoir védique se révèlent automatiquement et dans toute leur plénitude aux grandes âmes douées d'une foi sans réserve en Dieu et en le maître spirituel." (Svet.,6.23) Il faut accepter le pur bhakta, le parfait représentant de Dieu, comme guru, et lui témoigner tout le respect que l'on offrirait à Dieu Lui-même. Tel est le secret de la réussite. La voie parfaite est révélée à celui qui adopte cette méthode. Dans ce verset, les mots yair anjasa ratih signifient qu'en servant le maître spirituel et en s'abandonant à lui, on accède au service de dévotion, grâce auquel on s'attache peu à peu au Seigneur Souverain. En vertu de cet attachement, on peut comprendre le Seigneur. En d'autres termes, on peut comprendre la position du Seigneur, notre propre position ainsi que la relation qui nous unit. Tout ceci peut être très facilement compris grâce à la pratique simple du bhakti-yoga. Dès qu'on parvient au niveau du bhakti-yoga, la cause profonde de notre souffrance et de notre asservissement à la matière se trouve anéantie. C'est ce qu'explique clairement le verset qui va suivre, en nous révélant le secret de la réussite.

ATTENTION! ATTENTION!

Venez écouter la vidéo. Cette semaine à la vidéo rencontrez Yasodanandana prabhu, qui a côtoyé Srila Prabhupada. Il raconte dans cette vidéo ses nombreux souvenirs. Cliquez ici.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare