SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 14 VERSET 11

tasmad daivopapannena
muny-annenapi dharmavit
santusto har ahah kuryan
nitya-naimittikih kriyah

TRADUCTION


En conséquence, quiconque connaît réellement les principes religieux et n'éprouve ni haine ni envie à l'égard des pauvres animaux doit accomplir dans la joie les sacrifices quotidiens ainsi que ceux requis en certaines circonstances, à l'aide de mets aisément disponibles par la grâce du Seigneur.


TENEUR ET PORTEE

Le mot dharmavit, qui signifie "celui qui connaît le but réel de la religion", revêt une importance particulière. Comme l'explique la Bhagavad-gita (18.66): sarva-dharman parityajya mam ekam saranam vraja -devenir conscient de Krsna correspond au plus haut degré de compréhension des principes religieux. Celui qui atteint ce niveau pratique le service de dévotion par la méthode de l'arcana. Chacun, qu'il soit grhastha ou sannyasi, peut avoir de petites murtis du Seigneur dans un coffret approprié ou, si possible, installées dans les règles, et adorer ainsi les murtis de Radha-Krsna, Sita-Rama, Laksmi-Narayana, Sri Jagannatha ou Sri Caitanya Mahaprabhu, en leur présentant à titre de service quotidien des mets préparés dans du ghi, pour offrir le prasada ainsi sanctifié aux ancêtres, aux devas et aux autres êtres vivants. Dans tous les centres de notre Mouvement pour la Conscience de Krsna a été instauré avec grand succès le culte des murtis, au cours duquel on offre au Seigneur divers mets qui sont ensuite distribués aux vaisnavas et aux brahmanas de tout premier ordre, et même à la masse des gens. L'accomplissement de ce sacrifice procure une entière satisfaction. Les membres du Mouvement pour la Conscience de Krsna se livrent tous les jours à des activités tanscendantales. De la sorte, il n'est pas question, dans notre Mouvement, de tuer des animaux.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare