nisekadi-smasanantaih
samskaraih samskrto dvijah
indriyesu kriya-yajnan
jnana-dipesu juhvati

TRADUCTION

Un brahmana deux fois né [dvija] vient à la vie par la grâce de ses parents, suite à la méthode de purification qu'est le garbhadhana. D'autres rites de purification sont accomplis ensuite, et ce, jusqu'à la fin de la vie, lors de la cérémonie funéraire [antyesti-kriya]. C'est ainsi qu'un brahmana digne de ce nom se désintéresse en temps voulu des activités matérielles et des sacrifices, mais consume les sacrifices des sens, en pleine connaissance, dans le feu de ses sens actifs, illuminés par la connaissance.

TENEUR ET PORTEE

Les gens intéressés par les activités matérielles demeurent dans le cycle des morts et des renaissances. Le pravrtti-marga, ou la tendance à rester dans le monde matériel pour y jouir de divers plaisirs des sens, a été expliqué dans le verset précédent. Maintenant, le présent verset explique que l'homme au savoir brahmanique parfait rejette la méthode d'élévation aux planètes supérieures et opte pour le nivrtti-marga; en d'autres termes, il se prépare à retourner en sa demeure originelle, auprès de Dieu. Ceux qui ne sont pas brahmanas mais athées ignorent ce qu'est le pravrtti-marga ou le nivrtti-marga; ils veulent simplement jouir de la vie à tout prix. Notre Mouvement pour la Conscience de Krsna entraîne donc les bhaktas à renoncer au pravrtti-marga afin d'opter pour le nivrtti-marga et de retourner ainsi à Dieu. Cela est un peu difficile à comprendre, mais devient très aisé si l'on s'intéresse sérieusement à la conscience de Krsna et si l'on essaie de connaître Krsna. Une personne consciente de Krsna peut comprendre qu'accomplir des yajnas conformément à la voie du karma-kanda est une perte de temps inutile, et qu'y renoncer pour adopter la voie de la spéculation n'apporte aucun fruit. C'est pour cela que Narottama Dasa Thakura a dit dans son Prema-bhakti-candrika:

karma-kanda, jnana-kanda, kevala visera bhanda
'amrta' baliya yeba khaya
nana yoni sada phire, kadarya bhaksana kare,
tara janma adhah-pate yaya

Une vie consacrée au karma-kanda ou au jnana-kanda est semblable à un pot de poison, et qui l'adopte est voué à l'échec. La voie du karma-kanda nous destine à subir sans fin la naissance et la mort. De même, avec le jnana-kanda, on retombe dans cet univers matériel. Seule l'adoration de Dieu, la Personne Suprême, offre la sécurité de retourner dans notre demeure originelle, auprès de Dieu.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare