Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 6 août 1974 à Vrindavan. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.5.25)

Alors Nārada Muni, était un petit garçon. Il ne lui était pas possible d'étudier le Vedānta ou la philosophie. Il n'était même pas éduqué. Mais encore, simplement en mangeant les restes de nourriture laissés par les dévots, dvijaiḥ, il est devenu très exalté. L'explication y est donnée que evaṁ pravṛttasya viśuddha-cetasaḥ. "Parce que j'étais engagé dans ce service, mon cœur s'est progressivement purifié." Viśuddha-cetasaḥ. Cetasaḥ signifie cœur. Donc en fait, la conscience de Kṛṣṇa est là. Comme il est indiqué dans le Caitanya-caritāmṛta, nitya-siddha kṛṣṇa-bhakti. Parce que nous faisons partie intégrante de Kṛṣṇa ...

Tout comme le père et le fils. Cependant, il peut y avoir un malentendu, mais si le père et le fils se réunissent et que leur relation affectueuse commence, la relation immédiatement originale est ravivée. Cela ne prend pas beaucoup de temps. De même, nous sommes déjà liés à Kṛṣṇa parce que Kṛṣṇa dit, mamaivāṁśo jīva-bhūtaḥ: [Bg. 15.7] "Les êtres, dans le monde des conditions, sont des fragments éternels de Ma personne." Ahaṁ bīja-pradaḥ pitā: [Bg. 14.4] "J'en suis le Père, qui donne la semence." Alors, comment cette relation peut-elle être rompue? Ce n'est pas possible. C'est déjà là éternellement.


Note par Aprakrita dasa: "Bien que nous avons choisi un jour de s'éloigner de Krishna, il est facile de revenir en Sa compagnie. Il suffit de mettre en pratique le processus du bhakti yoga."

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare