Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 11 juillet 1974 à Los Angeles. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.16-21)


Il n'est pas bien?  C'est donc la civilisation, c'est la culture. Donc, à l'heure actuelle, il n'y a aucun respect pour la culture brahmanique. Tout comme nous essayons de faire de nos disciples des hommes de caractère. Pas de relations sexuelles illicites, pas d'intoxication, pas de jeu de hasard, pas de viande. Et les gens prennent très à la légère ces choses Ils rient. Parce qu'ils ne savent pas ce qu'est la culture brahmanique, quelle est la perfection de la vie humaine. Donc, tout cela se produit et continuera à se produire jusqu'à la fin de cet âge, très, très dangereux. Nous devons toujours réfléchir. Ne soyez pas séduit par les grandes autoroutes et les gratte-ciel avec une publicité complète de vin et de cigarette. Cela n'est pas la vie. Ce n'est pas la vie. La vie, voici la vie.  Que quiconque vienne comparer cette vie dans ce temple et à l'extérieur. C'est la vie.


Faites donc attention ce monde matériel est dangereux. Surtout en cet âge de Kali, c'est dangereux. Il est dit dans le śāstra, padaṁ padaṁ yad vipadām [SB 10.14.58], à chaque pas il y a un danger. Telle est la position. Māyā est si forte que vous devez toujours vous attendre continuellement au danger. Mais si vous devenez conscient de Kṛṣṇa, vous pouvez surmonter ces dangers ... Padaṁ padaṁ yad vipadāṁ na teṣām. Cette position dangereuse n'est pas pour eux. N'est pas pour qui? Samāśritā ye pada-pallava-plavam, pour celui qui s'est mis à l'abri des pieds de lotus.

C'est un grand océan, tout comme l'océan Pacifique. C'est comme un grand océan, un grand océan d'ignorance. Comme sur l'océan, si vous y allez, même sur un bateau, c'est toujours dangereux, de même, nous sommes dans l'océan de la civilisation matérielle. Il y a toujours un danger. Mais si vous vous abritez des pieds au lotus de Kṛṣṇa, paraṁ padam, alors vous surmontez le danger et vous rentrez chez vous, retournez à Dieu.


Note par Aprakrita dasa: "Pour sortir des misères de ce monde, il faut prendre refuge aux pieds pareils au lotus de Krishna. Dans ce monde matériel il y a un danger à chaque pas. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Il y a quelques mois, une dame marchait sur le trottoir devant moi et tout à coup, elle ne pouvait plus marcher, Elle est tombée sur le trottoir, et n'était plus capable de se lever. Les gens l'ont assis dans des escaliers tout proche, car elle ne pouvait plus marcher. Elle avait un gros mal de dos. Pourtant quelques secondes auparavant elle marchait correctement. On ne sait jamais ce qui peut nous arriver en ce monde. Mieux aller dans un monde où il n'y a pas de danger. Bon retour à Krishna."

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare