Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 11 juillet 1974 à Los Angelesi. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.16-21)


Donc, c'est seulement le mouvement de la conscience Kṛṣṇa qui essaie de ramener la culture védique afin que les gens soient très heureux. Ce n'est pas une entreprise; ce n'est pas un sentiment religieux. C'est un programme pour rendre tout le monde heureux. Sarve sukhino bhavantu. C'est la culture védique. Non pas que «je vous exploite, vous m'exploitez, je vous coupe la gorge, vous me tranchez la gorge». Cela n'est pas une société humaine. Et cela a déjà commencé. Parce que vous coupez la gorge des animaux - vous êtes très experts, vous vous coupez la gorge - maintenant vous vous coupez la gorge. C'est le ... Alors un homme sobre, pensant à toute cette chute de la civilisation humaine, il devient très malheureux. Il devient très malheureux. Oh. Cette civilisation humaine, être humain, forme humaine de vie, a été donnée par Dieu ou la nature pour cultiver la conscience de Kṛṣṇa. Cela n'est pas possible dans la forme inférieure de la vie comme les animaux, les chats et les chiens. Et c'est une opportunité donnée par la loi de la nature. Maintenant, nous avons ce corps. Maintenant, vous comprenez votre position, ce que vous êtes, pour comprendre que vous n'êtes pas ce corps. Si longtemps dans la classe inférieure de la vie, vous avez eu l'impression que vous êtes un corps, comme les chats et les chiens. Ils ne savent pas que le corps et l'âme sont différents. Mais c'est la forme humaine qui nous fait comprendre que:  «je ne suis pas ce corps».


Cette éducation commence dans la Bhagavad-gītā au commencement: dehino 'smin yathā dehe [Bg. 2.13 : "A l'instant de la mort, l'âme prend un nouveau corps, aussi naturellement qu'elle est passée, dans le précédent, de l'enfance à la jeunesse, puis à la vieillesse. Ce changement ne trouble pas qui a conscience de sa nature spirituelle."]. Dehī signifie que le possesseur du deha est dans le corps, et non le corps est la personne. Mais ce n'est pas dans l'éducation. Dans tout le monde scientifique, dans l'enseignement universitaire, il n'y a pas de souci que: "je ne suis pas ce corps; je suis une âme". Une civilisation très stupide qui se poursuit au nom du progrès. Pas de protection pour la femme, pas de protection des enfants, pas de respect pour la culture brahmanique. C'est donc la civilisation animale. Un animal poli, c'est tout.

Note par Aprakrita dasa: "Nos scientistes ne savent pas que nous sommes une âme spirituelle. Ils croient que nous sommes ce corps. Je dis: "Voici ma main droite, voici ma main gauche." Mais qui est le propriétaire de ces mains?  Le corps n'est propriétaire de rien. C'est l'âme qui possède ces mains. L'éducation actuelle ne parle pas de l'âme. Elle ne parle que du corps. Prenez le temps de lire ce livreSrila Prabhupada enseigne la différence entre l'âme et le corps. Il défait philosophiquement les théories trompeuses des savants. Il nous fait vraiment voir la différence entre l'âme et le corps." 

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare