SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 2 VERSET 11

visnur dvija-kriya-mulo
yajno dharmamayah puman
devarsi-pitr-bhutanam
dharmasya ca parayanam


TRADUCTION

"Le principe fondamental de la culture brahmanique est la satisfaction de Visnu, qui personnifie les sacrifices et les cérémonies. Visnu est en outre le réservoir personnifié de tous les principes religieux, ainsi que le refuge de tous les devas, des illustres pitas et des hommes en général. Quand les brahmanas auront été anéantis, il n'y aura plus personne pour encourager les ksatriyas à accomplir des yajnas, si bien que les devas, souffrant de n'être pas comblés par les yajnas, mourront automatiquement.

TENEUR ET PORTEE

Visnu représente le point central de la culture brahmanique; aussi, le plan d'Hiranyakasipu était-il de Le faire périr, car si Visnu mourait, la culture brahmanique disparaîtrait automatiquement avec Lui. Une fois la culture brahmanique disparue, aucun yajna ne serait plus offert, et en l'absence de yajnas, la distribution régulière des pluies cesserait (yajnad bhavati parjanyah); le monde entier en serait perturbé, et naturellement les devas seraient vaincus. Ce verset nous montre clairement comment la société est perturbée lorsque la civilisation védique (arya) est anéantie et lorsque les rites célébrés par les brahmanas sont interrompus. Kalau sudra-sambhavah: parce que la société d'aujourd'hui compte presque uniquement des sudras, la culture brahmanique est maintenant perdue et il devient extrêmement difficile de la rétablir comme il se doit. C'est pourquoi Sri Caitanya a recommandé le chant des Saints Noms du Seigneur, cette pratique ayant le pouvoir de raviver très aisément la culture brahmanique:

harer nama harer nama
harer namaiva kevalam
kalau nasty eva nasty eva
nasty eva gatir anyatha

Etant donné l'accroissement de la population démoniaque, les gens ont perdu la culture brahmanique. Il n'y a pas non plus de gouvernement ksatriya; la démocratie l'a remplacé, permettant à n'importe quel sudra d'être élu au gouvernement et de s'emparer du pouvoir. Considérant les effets néfastes du kali-yuga, les sastras (S.B.,12.2.13) prédisent: dasyuprayesu rajasu -le gouvernement aura recours aux mêmes procédés que les dasyus, les pillards. Il n'y aura ainsi plus d'instructions venant des brahmanas, et même s'il s'en trouve, il n'y aura plus de dirigeants ksatriyas pour pouvoir les suivre. Avant même le kali-yuga, à une époque où les asuras prospéraient, Hiranyakasipu projeta de détruire la culture brahmanique et le gouvernement ksatriya pour plonger le monde dans le chaos. Bien que ce plan fût difficile à réaliser lors du satya-yuga, dans le kali-yuga, où foisonnent les sudras et les asuras, la culture brahmanique a complètement disparu et ne peut être ravivée que par le chant du maha-mantra. C'est à cette fin qu'a été créé le Mouvement pour la Conscience de Krsna, ou Mouvement Hare Krsna: raviver très facilement la culture brahmanique de manière à ce que les gens puissent trouver paix et bonheur dans cette vie et fassent en sorte de s'élever dans la prochaine. Srila Madhvacarya cite à ce propos un verset du Brahmanda Purana:

vipra-yajnadi-mulam tu
harir ity asuram matam
harir eva hi sarvasya
mulam samyam mato nrpa

"O roi, les asuras croient que ce sont les brahmanas et les yajnas qui font exister Hari, Visnu, mais en fait, Hari est à l'origine de tout ce qui existe, y compris des brahmanas et des yajnas." Disons pour conclure, que la propagation du hari-kirtana, ou du mouvement de sankirtana, amènera tout naturellement le retour de la culture brahmanique et d'un gouvernement ksatriya, ceci pour le plus grand bonheur des hommes.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare