SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 2 VERSET 40

pathi cyutam tisthati dista-raksitam
grhe sthitam tad-vihatam vinasyati
jivaty anatho pi tad-iksito vane
grhe bhigupto sya hato na jivati

TRADUCTION

Il arrive qu'une personne perde de l'argent sur la voie publique, où tout le monde peut le voir, et pourtant, s'il est protégé par la destinée, personne ne le remarquera; ainsi, l'homme qui l'a perdu, le retrouvera. D'un autre côté, si le Seigneur n'accorde pas Sa protection, même l'argent gardé à la maison dans un lieu sûr est perdu. Si l'Etre Suprême accorde sa protection à un être, même si celui-ci n'a pas de protecteur en ce monde, devrait-il vivre dans la jungle, il survivra; en revanche, l'homme entouré de parents et d'amis peut très bien mourir sans que personne ne puisse lui venir en aide.

TENEUR ET PORTEE

Ce sont là des exemples de la suprématie du Seigneur. Nos projets en vue de protéger ou de détruire n'ont aucun effet, alors que tout ce à quoi Dieu pense se produit. Les exemples donnés dans ce verset sont concrets; tout le monde en a fait l'expérience, et il en existe de nombreux autres, tout aussi clairs. Prahlada Maharaja disait qu'un enfant dépend indubitablement de son père et de sa mère, mais qu'en dépit de leur présence, il peut être tourmenté de multiples manières. Parfois encore, malgré les soins d'un médecin compétent et l'administration de médicaments appropriés, un malade ne réussit pas à survivre. En conséquence, puisque tout dépend de la volonté de Dieu, la Personne Suprême, notre seul et unique devoir consiste à nous abandonner à Lui et à rechercher Sa protection.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare