Les dévots de Krishna chantent au concert en souvenir de George Harrison.

LIVERPOOL, ANGLETERRE, le 6 Mars 2002 (VNN)

Dimanche, le 24 février, les dévots de Krishna se sont joints aux musiciens, fans et Sir Paul McCartney pour commémorer la vie de George Harrison lors d’un concert spécial au Liverpool Empire.

Tous les billets du concert furent vendus en moins de quelques heures après avoir été mis en vente, concert qui eut lieu le jour qui aurait marqué le 59ème anniversaire de George. Parmi les grands noms de la musique, on comptait plusieurs contemporains, groupes-hommage et amis de George et des Beatles dont: Pete Waterman, «Hari Georgeson», des membres de Cockney Rebel, Thin Lizzy, the Bootleg Beatles et The Mighty Wah! Les dévots étaient inscrits sous le titre « Membres du Temple Hare Krishna».

Organisé par le Cavern Club, Radio Merseyside, Radio City, le Liverpool Echo et le conseil municipal, le concert eut lieu avec les bénédictions d’Olivia et de Dhani, la veuve et le fils de George, recueillant des milliers de livres anglaises pour Macmillan Cancer Relief et autres organismes à but non lucratif. Les dévots, qu’on avait contactés au début de la planification du spectacle, ont servi du maha-prasadam (Nourriture végétarienne offerte à Krishna) et donné quelque 20 Bhagavad-Gitas aux musiciens, y compris Sir Paul.

Après 2 heures de rock et de pop, les 2,300 spectateurs de l’auditoire et d’Internet ont eu droit à un court numéro classique de sitar et tabla joués par Mohinder Singh et Shali Shankar, un disciple de Shankar. Tous les participants sont ensuite montés sur scène pour la grande finale, «My Sweet Lord.» Une moitié de la scène était occupée par les musiciens, l’autre par les dévots en dhotis et saris, (Habillement des dévots et dévotes) sans oublier le tilak. (Signe divin au front) Tout le théâtre retentissait des douces vibrations du maha-mantra alors que des milliers chantaient en chœur le plus grand succès de George.

Un invité surprise arriva à ce moment: Paul McCartney! Après une brève discussion de leur époque pré-Beatles et l’expression de sa grande affection pour George, il remercia tout le monde pour le concert puis chanta «Yesterday» avec émotion et sans accompagnement musical. Il termina par les mots "Hare Krishna".

Arjunnath das, natif de Liverpool, eut l’occasion de s’entretenir avec Paul avant le spectacle. Paul était très heureux d’y voir les dévots et lui parla de son récent voyage en Inde du Sud, où l’avait accompagné Heather, sa nouvelle copine. Incognito, le couple voulait y participer à un festival dans un temple, mais on leur avait refusé l’entrée parce qu’ils étaient des Occidentaux. Aucunement découragés, ils avaient assisté de l’extérieur jusqu’à ce qu’on les ait enfin invités à entrer, après avoir prêté un dhoti à Sir Paul. Après la puja, tous étaient sortis, ravis, en chantant Hare Krishna.

Arjuna a aussi invité McCartney à visiter le manoir Bhaktivedanta et le temple de Londres, et le chanteur répondit qu’il entendait parfois les dévots chanter en harinam (Chant du Saint Nom en public) durant ses meetings d’affaires à Soho, meetings qu’il interrompait pour écouter le chant.

Alors que le théâtre se vidait, Titiksu das, fondateur du temple de Liverpool vers 1992, se lança dans un kirtan (Chant collectif) enthousiaste avec une grande participation de la foule. Ce fut ainsi un adieu approprié à George, dont les rites funéraires s’étaient déroulés aussi rapidement que discrètement.

«Puisse Krishna accorder à ce bon garçon de progresser davantage dans la conscience de Krishna.» (Srila Prabhupada, Krishna Book, 1970)

«Nous devons glorifier sans hésiter ce bon garçon qu’est George Harrison. Nous devons lui être reconnaissants de nous avoir donné ce bâtiment [le manoir Bhaktivedanta de Londres]. Et Krishna le bénira de plus en plus. » (Srila Prabhupada, Londres, le 7 juillet 1973)

Toutes gloires à George Harrison!

Par ARJUNNATH DAS

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare