Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 1 mai 1973 à Los Angeles. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.8.39)


Par conséquent, si vous restez dans la conscience de Kṛṣṇa, si vous gardez toujours Kṛṣṇa dans votre esprit, alors ... Tout comme quand le soleil est là, il ne peut pas y avoir d'obscurité. De même, si vous gardez kṛṣṇa sūrya, le soleil Kṛṣṇa ... Telle est notre devise dans le Retour à Dieu: kṛṣṇa sūrya sama māyā andhakāra. Kṛṣṇa est juste comme un soleil brillant, et māyā, l'ignorance, est juste comme l'obscurité. Mais quand ou pendant ou quand le soleil est là, il ne peut y avoir d'obscurité. De même, vous gardez toujours Kṛṣṇa dans la conscience, il ne peut y avoir aucune ignorance; il ne peut pas y avoir d'obscurité. Vous marcherez très librement sous le soleil radieux de Kṛṣṇa. N'essayez pas de rendre Kṛṣṇa absent. Telle est la prière de Kuntī. "Mon cher Kṛṣṇa, tu vas à Dvārakā ..." Ceci est un exemple. Ils ne partent pas. Tout comme à Vṛndāvana. Dans Vṛndāvana, quand Kṛṣṇa quitta Vṛndāvana pour Mathurā ... Ainsi dans les śāstra, (Écritures) il est dit: vṛndāvanaṁ parityajya padam ekaṁ na gacchati, Kṛṣṇa ne fait même pas un pas hors de Vṛndāvana.

Il ne part pas. Il est tellement attaché à Vṛndāvana. Ensuite, nous voyons que Kṛṣṇa a quitté Vṛndāvana, est allé à Mathurā. Alors comment est-ce qu'Il est allé si loin? Et n'est pas revenu pendant de nombreuses années? Non. Kṛṣṇa n'a en fait pas quitté Vṛndāvana. Parce que depuis que Kṛṣṇa a quitté Vṛndāvana, tous les habitants de Gopī, ils pensaient simplement à Kṛṣṇa et pleuraient. C'était leur affaire. Mère Yaśodā, Nanda Mahārāja, Rādhārāṇī, tous les gopīs, toutes les vaches, tous les veaux, tous les bouviers, leur seule affaire était de penser à Kṛṣṇa et de pleurer. Absence, séparation.

Note par Aprakrita dasa: "Krishna est toujours présent, il faut savoir le garder dans nos pensées. En lisant tout ce qui a rapport avec Lui, comme les livres de Srila Prabhupada, nous gardons Krishna dans nos pensées."  

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare