Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 23 janvier 1974 à Hawaii. (Śrīmad-Bhāgavatam 1.16. 26-30)

Tout y est. Mais à cause de la contamination matérielle, surtout en cet âge du Kali-yuga ... Le Kali-yuga est très fort. Le temps est très fort, que même au contact, en entrant en contact avec la conscience de Kṛṣṇa, il est possible de tomber. Ils tombent. Cela est dû au Kali-yuga. Par conséquent, Mère Dharitrī est ... Śocāmi rahitaṁ lokaṁ pāpmanā kalinekṣitam: "Maintenant le Kali-yuga est arrivé. Je pense que ... je suis très perturbé que les gens perdent leurs qualités originelles." Ces qualités ne sont pas à acquérir. Ces qualités sont là, mais elles sont recouvertes en ce moment. Tout comme un couteau aiguisé. Le pouvoir de coupe est là, mais quand il est recouvert de saleté, il ne coupe plus.


Cela est donc dû à notre contamination matérielle. Par conséquent, nous devons l
a faire revivre. Cette netteté, il faut la raviver. C'est le mouvement de la conscience de Kṛṣṇa. Si quelqu'un est réellement conscient de Kṛṣṇa, alors ces qualités seront visibles en lui. Yasyāsti bhaktir bhagavaty akiñcanā sarvair guṇais tatra samāsate surāḥ [SB 5.18.12]. C'est le test. Si quelqu'un est réellement avancé dans la conscience de Kṛṣṇa, vous ne trouverez aucun défaut en lui. C'est la conscience de Kṛṣṇa. Yasyāsti bhaktir bhagavaty akiñcanā. Si l'on a une foi et une dévotion sans faille vers la Personnalité Suprême de Dieu ... Yasyāsti bhaktir bhagavaty akiñcanā sarvair guṇaiḥ, toutes les bonnes qualités. Voici les bonnes qualités mentionnées ici: satyaṁ śaucam, śamo damaḥ santoṣa ārjavam, sāmyam, vingt-six bonnes qualités de Vaiṣṇava. Ces bonnes qualités seront manifestées. Alors nous comprenons: "Oh, voici en fait un pur dévot." Un pur dévot ne peut pas être contaminé, tout comme Dieu ne peut pas être contaminé. Mais nous sommes partie intégrante, nous sommes un petit Dieu. Nous pouvons dire: «Dieu, je suis Dieu», mais si vous avez du sens, vous direz que «je ne suis pas le grand Dieu, mais je suis le petit Dieu». C'est logique. Parce que vous avez les qualités de Dieu, vous n'êtes pas le Suprême. Ce n'est pas possible. Suprême est suprême. Nityo nityānāṁ cetanaś cetanānām (Kaṭha Upaniṣad 2.2.13). C'est l'injonction védique, Krishna est le chef des éternels. Nous sommes tous éternels. Na hanyate hanyamāne śarīre [Bg. 2.20 :’L'âme ne connaît ni la naissance ni la mort. Vivante, elle ne cessera jamais d'être. Non née, immortelle, originelle, éternelle, elle n'eut jamais de commencement, et jamais n'aura de fin. Elle ne meurt pas avec le corps.‘’]. Nous ne sommes ni perdus ni morts à cause de notre anéantissement de ce corps. Ce n'est pas possible. Nityaḥ śāśvato 'yaṁ na hanyate hanyamāne śarīre [Bg. 2.20]. Comme Dieu est éternel, nous sommes également éternels. Comme Dieu est śāśvata, nous sommes aussi śāśvata, mais petits, acintya-bhedābheda. Telle est notre philosophie.

Note par Aprakrita dasa : ‘’Nous avons les même qualités que Krishna, mais nous avons oublié. La conscience de Krishna nous redonne notre vraie conscience. Nous avons les instructions d’un pur dévot, il suffit de les mettre en pratique et nous redécouvrirons notre vraie nature. Chantez Hare Krishna … et votre vie deviendra sublime.’’

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare