Voici le résumé d'une lecture donnée par Srila Prabhupada le 4 novembre 1973 à Delhii. (Śrīmad-Bhāgavatam 2.1.1)

Alors que nous changeons notre corps dans cette vie de l'enfance à l'enfance, de l'enfance à la jeunesse, puis au vieil homme, puis nous abandonnons ce corps, Kṛṣṇa dit que de même que j'avais un corps d’enfant, maintenant j'ai un corps différent, de la même manière, quand j'abandonnerai ce corps, j'aurai un autre corps. Tathā dehāntara-prāptiḥ.


Les gens ne savent même pas qu'il y a dehāntara-prāptiḥ, encore une fois, nous devons changer pour un autre corps. Ils ne s'en soucient pas. Et il y a tellement de variétés de corps. Tout comme nous étions assis ici, nous avons vu tant de mesdames et messieurs avec un type de corps différent. Le corps d’une personne ne ressemble pas exactement à l'autre corps. C'est un fait. Nous pouvons voir. Alors pourquoi avons-nous différents types de corps? Nous n'essayons pas de comprendre. Non seulement le corps humain, mais il existe également d'autres corps. Jalajā nava-lakṣāṇi sthāvarā lakṣa-viṁśati. Nous avons des corps dans l'eau, nous avons des corps sur la terre, la vie des arbres, la vie végétale, la vie d'insectes, la vie d'oiseaux, la vie de bête, la forme de vie humaine ... Parmi les êtres humains il y a des variétés différentes - certains américains, certains indiens et d'autres... Alors pourquoi sont-ils des corps différents? Quelle est cette science? Pourquoi existe-t-il différents types de corps?


Le type différent de corps est dû à notre karma différent et à notre mentalité différente. Que nous ne savons pas. Mais Parīkṣit Mahārāja, bien qu'il soit roi ... Aujourd'hui roi et président, ils sont sûrs que "je suis Premier ministre" et "je suis président. Ma position est sûre", car il est Premier ministre. Telle est la difficulté. Les grands, les grands hommes, ils pensent que «Ma position est sûre», «Je suis Premier ministre», «Je suis Rahis», «Je suis Birla», «Je suis grand homme, donc ma position est sûre». Mais Parīkṣit Mahārāja ne pensait pas ainsi. Bien qu'il fût l'empereur, le roi le plus puissant, Parikṣit Mahārāja, il ne pensait pas que "je suis en sécurité. Parce que je suis empereur du monde, je suis en sécurité." Non. Il est immédiatement devenu en alerte: "Oh, je vais devoir mourir dans sept jours. Alors je dois me préparer." C'est le problème. Nous ne savons pas si nous allons mourir dans les sept secondes prochaines, car il n'y a aucune garantie, alors que Parīkṣit Mahārāja avait au moins sept jours de garantie qu'il mourra après sept jours. Mais pour autant que nous sommes concernés, nous pouvons aller dans la rue. Il peut y avoir un accident. Je peux mourir immédiatement. Il y a tant de morts. La mort est sûre, et personne ne le sait quand elle aura lieu.

Note par Aprakrita dasa : ‘’Nous changeons continuellement de corps, alors au moment de la mort nous en prendrons un autre. Nos politiciens se pensent en sécurité dans leur position, mais la mort viendra aussi pour eux. Personne n’y échappe. La solution est d’aller dans le monde spirituel, à cet endroit nous reprenons notre vrai corps qui est éternel."

-----------------------------------

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare