SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 7 CHAPITRE 9 VERSET 36

evam sahasra-vadananghri-sirah-karoru-
nasadya-karna-nayanabharanayudhadhyam
mayamayam sad-upalaksita-sannivesam
drstva maha-purusam apa mudam virincah

TRADUCTION

Brahma put alors Te voir, avec Tes milliers de visages, de pieds, de têtes, de mains, de cuisses, de nez, d'yeux et d'oreilles. Tu étais fort bien vêtu, paré d'ornements divers et équipé d'armes multiples. En Te voyant ainsi sous Ton aspect de Visnu, avec Tes Attributs et Ta Forme spirituels, Toi dont les jambes s'étendent depuis les planètes inférieures, Brahma connut la félicité transcendantale.

TENEUR ET PORTEE

Etant parfaitement pur, Brahma put voir la Forme originelle du Seigneur en tant que Visnu, qui possède des milliers de visages et de formes. C'est là ce qu'on appelle la réalisation spirituelle. La véritable réalisation spirituelle ne consiste pas à percevoir la splendeur impersonnelle de Dieu, mais à contempler directement Sa Forme transcendantale. Comme le mentionne clairement notre verset, Brahma vit le Seigneur Suprême en tant que maha-purusa, la Personne Souveraine, Dieu. Arjuna eut une vision identique de Krsna. C'est pourquoi il dit au Seigneur: param brahma param dhama pavitram paramam bhavan purusam sasvatam divyam -"Tu es le Brahman Suprême, l'ultime demeure, le purificateur souverain, la Vérité Absolue et l'éternelle Personne Divine." (B.g.,10.12) Le Seigneur incarne la Forme suprême (parama-purusa). Purusam sasvatam: Il est éternellement le bénéficiaire suprême. Ce n'est pas que le Brahman impersonnel prenne une forme; au contraire, c'est la lumière du Brahman impersonnel qui est une émanation de la Forme suprême de Dieu. Une fois que Brahma eut été purifié, c'est cette Forme suprême du Seigneur qu'il put contempler. Le Brahman impersonnel ne saurait avoir de têtes, de nez, d'oreilles, de bras et de jambes. C'est impossible, car il s'agit là d'attributs relatifs à la Forme du Seigneur.

Le mot mayamayam signifie "savoir spirituel". C'est ce qu'explique Madhvacarya (mayamayam jnana-svarupam). Le mot mayamayam, qualifiant la Forme du Seigneur, ne doit pas être interprété comme signifiant "illusion". Au contraire, la Forme du Seigneur est bien réelle, et la vision de cette Forme résulte du parfait savoir. La Bhagavad-gita (7.19) le confirme d'ailleurs ainsi: bahunam janmanam ante jnanavan mam prapadyate. Le mot jnanavan désigne un être au savoir parfait. Une telle personne peut contempler Dieu, la Personne Suprême, si bien qu'elle s'abandonne à Lui. Pour le Seigneur, posséder un visage, un nez, des oreilles et ainsi de suite est une caractéristique éternelle. Sans une telle forme, personne ne peut connaître la félicité. Or, le Seigneur est sac-cid-ananda-vigraha, ainsi que l'enseignent les sastras (isvarah paramah krsnah sac-cid-ananda-vigrahah). Lorsqu'on est plongé dans la félicité spirituelle parfaite, on peut voir la Forme suprême du Seigneur (vigraha). A ce propos, Srila Madhvacarya dit:

gandhakhya devata yadvat
prthivim vyapya tisthati
evam vyaptam jagad visnum
brahmatma-stham dadarsa ha

Brahma vit que de même que les parfums et les couleurs sont toujours présents dans la terre, le Seigneur Suprême est partout présent dans la manifestation cosmique sous une forme subtile.

ATTENTION ! ATTENTION !

Notre premier restaurant.

Je serai heureux de lire votre commentaire.

Voir en cliquant ici.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare