SRIMAD BHAGAVATAM - CHANT 8 CHAPITRE 16 VERSET 21

sa vidhasyati te kaman
harir dinanukampanah
amogha bhagavad-bhaktir
netareti matir mama

TRADUCTION

Dieu, la Personne Suprême, Se montre très miséricordieux envers les malheureux et Il comblera tous tes désirs car le service de dévotion offert à Sa Personne est infaillible. Toute méthode autre que le service de dévotion est inutile. C'est là ma pensée.

TENEUR ET PORTEE

Il existe trois sortes d'hommes, que l'on qualifie d'akama, moksa-kama et sarva-kama. Celui qui essaie d'être libéré du monde matériel est dit moksa-kama, celui qui désire jouir le plus possible du monde matériel est dit sarva-kama, et celui qui a comblé tous ses souhaits et n'a plus d'autres désirs matériels est dit akama. Un bhakta n'a aucun désir. Sarvopadhi-vinir-muktam tat-paratvena nirmalam. Il est purifié et libre de tout désir matériel. Le moksa-kami veut atteindre la libération en se fondant dans l'existence du Brahman Suprême; à cause de ce désir de se fondre dans l'existence du Seigneur, il n'est pas encore pur. Et puisque ceux qui aspirent à la libération sont impurs, les karmis, qui ont tant de désirs à combler, doivent assurément l'être eux aussi. Cependant, les sastras disent:

akamah sarva-kamo va
moksa-kama udara-dhih
tivrena bhakti-yogena
yajeta purusam param

"Qu'il soit rongé de désirs matériels, dénué de tout désir, ou qu'il aspire au salut, l'homme n'est intelligent que s'il adore Dieu, la Personne Suprême, en Le servant avec un amour pur." (S.B.,2.3.10)

Kasyapa Muni vit que sa femme, Aditi, avait de nombreux désirs matériels concernant le bien-être de ses fils, mais il lui recommanda pourtant de se consacrer au service de dévotion offert à Dieu, la Personne Suprême. En d'autres termes, que l'on soit un karmi, un jnani, un yogi ou un bhakta, on doit invariablement chercher refuge aux pieds pareils-au-lotus de Vasudeva et Lui offrir un service d'amour transcendantal de telle sorte que tous ses désirs puissent être dûment comblés. Krsna est dina-anukampana: Il est très miséricordieux envers chacun. En conséquence, si quelqu'un veut satisfaire ses désirs matériels, Krsna l'aide. Bien entendu, si un bhakta est très sincère, le Seigneur, pour lui témoigner une faveur spéciale, refusera de combler ses désirs matériels et le bénira directement en lui accordant de Le servir avec une dévotion pure, inconditionnelle. Il est dit dans le Caitanya-caritamrta (Madhya 22.38-39):

krsna kahe,--'ama bhaje, mage visaya-sukha
amrta chadi' visa mage,--ei bada murkha

ami--vijna, ei murkhe 'visaya' kene diba?
sva-caranamrta diya 'visaya' bhulaiba

Krsna dit: "Celui qui se voue à Mon service d'amour transcendantal mais qui désire en même temps le bonheur matériel, est vraiment un insensé. Il ressemble à une personne qui délaisse de l'ambroisie pour boire du poison. Puisque Je suis très intelligent, pourquoi donnerais-Je à cet insensé la prospérité matérielle? Je dois plutôt l'inciter à prendre le nectar qu'est le refuge de Mes pieds pareils-au-lotus et lui faire oublier la jouissance matérielle illusoire!" Si un bhakta maintient quelque désir matériel et en même temps désire très sincèrement se dédier aux pieds pareils-au-lotus de Krsna, Krsna pourra lui donner directement le service de dévotion immotivé et lui enlever tous ses désirs et ses possessions matériels. Voilà la faveur spéciale que le Seigneur accorde à Ses dévots. Autrement, si un bhakta se consacre au service de dévotion offert à Krsna mais nourrit encore des désirs matériels, il peut en être totalement libéré, à l'instar de Dhruva Maharaja, mais cela pourra prendre un certain temps. Cependant, si un bhakta très sincère désire uniquement les pieds pareils-au-lotus de Krsna, Krsna lui donne directement la position de suddha-bhakti, ou pur service de dévotion.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare