Cette estimation du nombre de victimes est basée sur les chiffres donnés par Martin Gilbert dans son livre "Atlas de la Shoah". Elle représente le nombre estimé de victimes juives ayant péri entre le 1er septembre 1939, date de l'invasion de la Pologne, et le 8 mai 1945, date de la capitulation des forces nazies. Le nombre total des morts recensés dans cette liste est d'un peu plus de 5.750.000 morts.

En 1933, au mois de janvier, Hitler est nommé chancelier par le Président Von Hindenburg. Au mois de mars suivant, il ouvre le premier camp de concentration officiel à Dachau, petit village situé près de Munich.

En avril on boycotte les magasins et entreprises juives. Il est aussi interdit aux juifs d'enseigner dans les universités et dans les services publics. La création de la Gestapo a lieu au même mois. En 1934, Hitler se proclame "Führer und Reichskanzler" (Chef et chancelier du Reich). Les forces armées allemandes doivent lui jurer obéissance. Les juifs sont peu de temps plus tard exclus de l'armée allemande et les premières lois raciales sont publiées; ils perdent leur citoyenneté allemande, et ne peuvent se marier avec de aryens ou même porter le drapeau allemand.

En 1936, les médecins juifs sont interdits de pratique. Au mois de juin de la même année le Reichführer SS Himmler (chef suprême de la SS) est nommé chef de la police allemande. En juillet on ouvre le camp de concentration de Sachsenhausen.

L'année suivante on annexe l'Autriche au Reich. Les lois raciales allemandes sont désormais d'application en Autriche. On exige aussi au peuple juif d'enregistrer les biens et propriétés juives en Allemagne. Dans la même année on ouvre le camp de concentration de Flossenburg. C'est au mois d'octobre et suivant la requête des autorités suisses, que l'Allemagne appose un "J" dans les passeports appartenant aux juifs, et ce afin de réduire l'émigration des juifs vers la Suisse. Dans le même mois 17,000 juifs polonais vivant en Allemagne sont expulsés. La Pologne refuse de les admettre et 8,000 d'entre eux sont bloqués dans le village frontière de Zbaszyn.

Le mois suivant, a lieu la célèbre Nuit de Cristal: pogrom anti-juif en Allemagne, Autriche, et dans les Sudètes; 200 synagogues sont détruites; 7,500 magasins juifs pillés et 30,000 hommes juifs emprisonnés dans les camps de concentration (Dachau, Buchenwald, Sachsenhausen). Quelques jours plus tard on force tous les juifs à céder leurs entreprises à des aryens et les élèves juifs sont exclus de toutes les écoles allemandes. L'année suivante dans un discours, Hitler au Reichstag menace la race juive d'extermination au cas ou une guerre éclaterait en Europe. C'est en septembre qu'éclate la Seconde Guerre Mondiale lorsque l'Allemagne envahit la Pologne et on oblige les juifs de Pologne occupée à porter un brassard avec une étoile de David.

Le 9 mai 1940, on ouvre le fameux camp de concentration d'Auschwitz en Pologne. Des actions anti-juives sont prises en Roumanie et des centaines de juifs sont massacrés. Les autorités allemandes commencent à transférer les juifs polonais vers le ghetto de Varsovie. Entre janvier et juin 1941, 10,000 personnes y mourront de faim.

Au mois de juillet 1941, Göring ordonne à Heydrich de mettre en place la "Solution Finale". Dans ce mois et le suivant les SS massacrent des dizaines de milliers de juifs dans les territoires occupés:
5.200 personnes à Byalistok
2.000 personnes à Minsk
5.000 personnes à Vilna
5.000 personnes à Brest-Litovsk
5.000 personnes à Tarnopol
3.500 personnes à Zloczow
11.000 personnes à Pinsk
14.000 personnes à Kamenets Podolsk
12.287 personnes à Kishinev
Des centaines d'autres massacres sont perpétrés par les nazis dans toute la Russie occupée. A titre d'exemple, entre juillet et octobre 1941, plus de 140,000 juifs de Bessarabie sont assassinés.

En automne, on procède à l'ouverture du camp d'extermination de Belzec, Pologne. Plus de 34,000 juifs sont massacrés à Babi Yar, près de Kiev. On ouvrira un peu plus tard le camp d'Auschwitz II en vue de l'extermination des juifs, des tziganes, polonais, russes, ect... Massacre de près de 48,000 juifs à Odessa. C'est le 8 décembre que le camp d'extermination de Chelmno (Kulmhof) entre en activité: 340,000 juifs et 20,000 polonais y seront exécutés jusqu'en avril 1943.

Le 20 janvier, 1942 a lieu la Conférence de Wannsee à Berlin. Heydrich présente les grandes lignes d'un plan visant à l'extermination totales des juifs en Europe. Les exterminations commencent à Belzec et à la fin 1942, 600,000 juifs sont exterminés. En mai, l'extermination par gaz débute à Sobiboret en octobre 1943, 250,000 ont été exterminés. Pendant l'hiver on déporte des juifs d'Allemagne, Grèce et Norvège vers les centres d'extermination.

Au mois de juin 1943, Himmler ordonne la liquidation de tous les ghettos de Pologne et d'Union Soviétique. En 1944, 380,000 juifs sont envoyés à Auschwitz. Le 8 mai 1945, a lieu la capitulation du Troisième Reich et au mois de septembre c'est la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Ces années furent des années de terreur et toute la planète en fut affectée. Un homme démoniaque et d'une grande puissance a fait de ce monde un endroit de frayeur extrême. Certaines personnes durant ce carnage ont pris refuge en Dieu alors que d'autres ont perdu la foi. Alors une question vient tout de suite à notre esprit. Pourquoi Krishna a t'il permis ce massacre?

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare

Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare